KIA Imagine

Les photos
KIA Imagine
13
Diaporama

publié le 7 mars

L'histoire de Kia en Europe est une success-story comme on en voit peu. Arrivé en France dans les années 80 avec des autos très basiques, le constructeur coréen s'est rendu très compétitif avec l'excellente Cee'd en 2006, une compacte conçue en Europe. La marque s'est lancée avec succès dans l'électrique, avec pour preuve le Niro, mais compte ne pas en rester là.

A Genève, la marque du matin calme présente le concept Imagine, vision d'une auto du segment C qui concilierait motorisation purement électrique et émotion. Dessiné en Europe sous l'égide de Grégory Guillaume, il synthétise deux types de carrosserie, berline fast-back et SUV, ce dernier élément étant très prisé ces derniers temps. D'une silhouette assez classique mais musclée et dynamique, il intègre de très intéressants éléments stylistiques, comme le pare-brise panoramique, les gouttières latérales lumineuses, le revêtement strié sur les parties basses de la caisse destinées à accrocher la lumière et surtout la face avant dite « masque de tigre ». Distinctive, agressif et elle aussi éclairée, elle se retrouvera certainement les futures Kia électriques.

Placée très bas, la batterie se charge par induction, mais rien n'a été annoncé sur sa capacité, non plus que sur les performances, l'Imagine n'étant pas vouée à être commercialisée telle quelle un jour.

Dans l'habitacle, auquel on accède par des portes à ouverture antagoniste, l'originalité est de mise, notamment avec cette très esthétique série de 21 cadrans rappelant une pellicule de film cinématographique. Là encore, l'ensemble se révèle épuré mais pas simpliste, tout étant travaillé à l'extrême, en particulier les sièges.

Futuriste mais réaliste, le concept Imagine laisse augurer des productions assez excitantes de la part de Kia, qui, comme d'autres, jouera sur l'émotion pour faire admettre l'électrique auprès du grand public.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.