FERRARI F8 Tributo

Les photos

publié le 6 mars

Evolution profonde de la 488 et non berlinette 100 % inédite, la Ferrari F8 Tributo intègre toutes les améliorations de la Pista, mais pas que. Elle en reprend le V8 3,9 l de 720 ch (pour 770 Nm de couple), mais s'alourdit de 50 kg, replaçant son poids sec à 1 330 kg. Pourquoi ? Parce qu'elle une version normale et non allégée, donc parée de tous les éléments de confort. Aussi, si on la compare à la 488 GTB, elle s'allège de 40 kg.

Les performances sont donc très proches de celles de la Pista, avec un maxi à 340 km/h et un 0 à 100 km/h exécuté en 2,9 s, les 200 km/h étant atteints en 4,9 s supplémentaires. On est très, très près de la McLaren 720S ! Plus tard, il est probable que la F8 reçoive une mécanique hybride. Côté électronique de conduite, dont on sait que Maranello est un des maîtres absolus, la F8 se pare du FDE+, la dernière évolution du Ferrari Dynamic Enhancer, que l'on peut désormais activer alors que le manettino est en Race. De quoi s'approcher toujours plus près des compétences d'un pilote de course sans forcément en avoir les compétences, la voiture prenant en charge la différence.

De la Pista, elle récupère aussi les F-Ducts, des appendices aérodynamiques améliorant l'appui, cette fois de 15 % et les intègre dans une face avant redessinée, intégrant de nouveaux projecteurs à LED. Ceux-ci ont permis l'installation de nouvelles prises d'air qui aident surtout au refroidissement des freins, lesquels conservent la même taille que précédemment. Globalement, l'efficacité aérodynamique progresse de 10 % selon le constructeur.

Sur la poupe, on note le retour des quatre feux circulaires (deux précédemment), comme sur la 308 GTB, la première berlinette V8 Ferrari, à laquelle la F8 rend hommage, d'où son appellation Tributo. Et comme sa devancière de 1975, elle conserve, au contraire du reste de la gamme Ferrari actuelle, quelques traits signés Pininfarina (on pense à la cellule centrale, qui reste celle de la 458), tout le reste ayant été dessiné en interne chez Ferrari. Pour sa part, le cockpit a été revu, comportant désormais un écran tactile côté passager. La commercialisation interviendra à l'automne, le prix s'établissant à 236 000 €...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.