TOYOTA Yaris GRMN

TOYOTA Yaris GRMN©Newspress, Newspress
Les photos

publié le 9 mars

GRMN, pour Gazoo Racing Masters of the Nurburgring, telle est l'appellation quelque peu alambiquée de la nouvelle Yaris sportive. Mais ne vous arrêtez pas à ce détail, ni au look un peu « too much » de la voiture exposée à Genève : cette Toyota Yaris GRMN n'a pas du tout l'intention de faire de la figuration !

Jusqu'à présent, c'est vrai que les petites bombinettes Toyota étaient du genre modestement délurées. Mais cette fois-ci, le géant nippon a mis le paquet, en prenant comme « benchmark » les rivales les plus abouties du segment, mais en n'hésitant pas à tracer une route différente. Côté moteur, déjà : la Yaris GRMN adopte en effet un bloc à compresseur ! Ce 4 cylindres 1.8 équipe déjà la Lotus Elise. Sous le capot de la Yaris, il délivrera « plus de 210 ch » (la puissance exacte sera communiquée plus tard, la commercialisation étant prévue pour début 2018). Surtout, il devrait afficher un caractère mécanique plus proche d'un bloc atmosphérique, avec un couple disponible immédiatement et moins d'essoufflement à l'approche de la zone rouge, fixée à 6 700 tr/min. Pour l'exploiter, la Yaris GRMN dispose d'une boîte 6 à la commande précise et aux débattements courts. Côté performances, Toyota promet le meilleur 0 à 100 km/h de la catégorie. Pour référence, la Peugeot 208 GTI by Peugeot Sport, référence du segment, effectue l'exercice en 6,5 s.

Par ailleurs, le constructeur ne s'est pas contenté de glisser un moteur puissant sous le capot de sa Yaris. La caisse a été rigidifiée avec l'adoption d'une barre anti-rapprochement à l'avant. Le châssis reçoit des ressorts courts, des amortisseurs Sachs et la barre antiroulis avant a été agrandie. Surtout, un différentiel à glissement limité Torsen a été installé afin d'optimiser la motricité. Enfin, les jantes BBS en alliage forgé de 17 pouces abritent des freins majorés, avec des étriers à 4 pistons à l'avant. Bref, sur le papier, la Yaris GRMN a tout bon ! L'attente va être longue...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU