VOLKSWAGEN T-Cross

Les photos

publié le 11 mars

VW a mis longtemps à réagir au succès des Renault Captur et Peugeot 2008. C'est chose faite avec le T-Cross, petit frère du T-Roc. Etabli comme lui sur la plate-forme MQB, il limite sa longueur à 4,11 m mais profite d'une hauteur d'1,56 m, un gabarit qui le rapproche de la Polo.

Extérieurement, ce SUV se distingue par un design assez musclé, mais sans tellement d'originalité. A l'intérieur, tandis que les rangements abondent, l'espace disponible semble très intéressant, et la banquette arrière coulissante permet d'en tirer le meilleur parti. Pour sa part, le volume maximal du coffre, atteignant 1 281 l sièges rabattus, surpasse celui de ses rivaux français.

Si l'équipement de bord intègre, en série ou en option, des aides à la conduite avancées, les plastiques employés semblent bien durs, basiques et grisâtres, à l'exception du panneau faisant face au passager avant. De ce point de vue, la Polo mais aussi le 2008 semblent mieux lotis !

Sous le capot, on trouve trois moteurs essence TSI à 3 ou 4 cylindres (95, 115 et 150 ch), ainsi qu'un diesel 1,6 l TDI de 95 ch, et 3 boîtes de vitesses, deux manuelles de 5 et 6 rapports, complétées d'une DSG à 7 rapports. Une offre déjà complète, même s'il manque une motorisation hybride. Il n'y a pas non plus de transmission intégrale au programme.

Disponible à partir du mois d'avril, le T-Cross s'affiche à des prix relativement élevés : à partir de 19 820 € en 1.0 TSI 95 ch boîte 5 contre 17 200 € à un Renault Captur 0.9 90 ch. Notons tout de même que le régulateur de vitesse actif, la clim, les détecteurs de fatigue et d'angle mort ou encore l'autoradio sont de série dès l'entrée de gamme du VW, ce qui le rend finalement attractif, même s'il ne profite d'aucun atout décisif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.