ALPINE A110

Les photos
ALPINE A110
23
Diaporama

publié le 8 mars

On peut discuter du parti-pris esthétique consistant à verser dans le néo-rétro, même si on s'en défend chez Alpine. Mais force est de constater que le résultat final paraît très réussi. Justesse des proportions, finesse du dessin, agressivité de l'allure : on a du mal à rester insensible face à cette sportive made in France. Le même constat vaut pour le cockpit, relativement minimaliste mais pas dépouillé, et à l'ambiance course très attractive. Un judicieux mi-chemin entre la spartiate Alfa 4C et la raffinée Porsche 718.

Techniquement, l'A110 a été soignée. Carrosserie et structure en aluminium, boîte 7 à double embrayage Getrag et moteur central. Celui-ci, un 1,8 l turbocompressé signé Renault-Nissan, développe 252 ch pour 320 Nm de couple. Comme l'Alpine ne pèse que 1 080 kg, soit 160 kg de plus qu'une Alfa 4C en carbone mais 255 kg de moins qu'une 718, elle profite de performances très intéressantes, avec un maxi situé à 250 km/h et un 0 à 100 km/h exécuté en 4,5 sec. Pour mieux coller à la route, la bombe dieppoise s'en remet à des suspensions à doubles triangles ainsi qu'à un diffuseur à ailettes générant de l'appui. Les freins, signés Brembo, se composent d'étriers en aluminium qui se cachent derrière des jantes forgées de 18 pouces fournies par Fuchs (cela ne vous rappelle rien ?).

Fait inhabituel, l'A110 était disponible à la commande dès décembre dernier : tous les exemplaires en conduite à gauche de cette Première Edition sont partis en 5 jours, à 58 500 €. Les versions de série seront produites dès 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.