MERCEDES Classe A

Les photos

publié le 27 février

La Classe A a réussi sa mutation : en abandonnant l'architecture monocorps à plancher sandwich au profit d'un profil de compacte traditionnelle, elle s'est vendue à 700 000 unités en 6 ans tout en étant plus rentable que sa devancière. Mais elle a aussi rajeuni sa clientèle (de plus de 10 ans !), tout en chipant des ventes à la concurrence, près d'une Classe A sur deux ayant été achetée par des gens qui ne roulaient pas en Mercedes auparavant.

Du coup, la nouvelle génération ne prend pas trop de risques, et adopte un style évolutionnaire créé par les équipes de Gorden Wagener. Elle se borne surtout à améliorer la formule, à l'image de l'aérodynamisme au meilleur niveau (Cx de 0,25). Dans l'habitacle, la finition progresse également, mais c'est surtout par ses interfaces et sa connectivité que la nouvelle Classe A innove. Daimler appelle ce concept la MBUX, pour « Mercedes-Benz User Experience ». Le conducteur a sous les yeux deux écrans : l'un pour l'instrumentation, l'autre - tactile - pour le système d'info-divertissement. L'ensemble est régi par un système d'intelligence artificielle : la voiture « apprend » vos habitudes, et répond aux commandes vocales lorsqu'on l'interpelle d'un « Hey Mercedes ». Enfin, la Classe A bénéficie d'une connectivité Car-to-X, et peut recevoir des informations en provenance d'autres véhicules connectés (freinage d'urgence, déclenchement de l'ESP…) ou de l'infrastructure.

Sous le capot, la Mercedes Classe A reçoit un nouveau moteur 1.3 turbo essence développé avec Renault. Fort de 163 ch, il peut désactiver une partie de ses cylindres à faible charge afin de réduire sa consommation de carburant. Il est complété par un 2.0 turbo de 224 ch, ainsi que par un 1.5 turbo diesel de 116 ch d'origine Renault. Une boîte boîte à double embrayage comptant 7 rapports sera proposée, ainsi qu'une transmission intégrale 4Matic. Des versions 35 et 45 AMG sont prévues ultérieurement.

C'est surtout au chapitre du confort que la Classe A devra progresser. Les premiers indicateurs sont positifs, Mercedes ayant annoncé avoir travaillé sur l'insonorisation ainsi que sur les suspensions. Celles-ci se déclineront en trois variantes : confort, sport et pilotées. Car après avoir appris le dynamisme et la sportivité, la nouvelle Classe A devra se montrer plus douillette que l'actuelle...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU